Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Programme du Rassemblement Wallon (synthèse)

          La politique économique, monétaire, budgétaire et sociale conduite par le Gouvernement belge, national puis fédéral, n'a jamais vraiment été neutre à l'égard du développement de la Wallonie. La première cause du déclin wallon, qui est réel, est la mainmise des Flamands, depuis des décennies, sur les ministères-clés de l’Économie, de l’Emploi et des Transports.

 

Institutionnel

          La transformation de l’Europe a rendu la Belgique superfétatoire, inutilement complexe et paralysante. Et la Wallonie est appelée à poursuivre son chemin vers toujours plus d’autonomie. Ainsi, le RASSEMBLEMENT WALLON est partisan de la suppression des «Communauté française» et «Provinces» avec répartition des compétences entre les Régions wallonne et bruxelloise.

           La Wallonie doit s’associer avec Bruxelles et la France dans le respect des différences. La tendance actuelle y concoure d'ailleurs déjà avec des participations importantes de firmes françaises dans des entreprises wallonnes. Avec l'adhésion à une même culture, la Wallonie a également une proximité politique avec la France. Tout porte donc à opérer dès à présent dans le domaine politique, scientifique et social un rapprochement qui existe déjà dans le domaine économique et industriel, ainsi que dans le domaine culturel.

 

Emploi

          Nous ne pouvons admettre que des travailleurs soient exclus à vie du circuit du travail sous prétexte que la mondialisation a provoqué la délocalisation de tous les métiers à faible qualification. Notre société doit avoir une place pour chacun. Le RASSEMBLEMENT WALLON préconise une réduction de charges sociales sur les bas salaires, ce qui permettrait de rentabiliser l’embauche de personnel peu qualifié.

 

Climat

          Les gaz à effets de serre menacent la planète. Au lieu de supprimer les déductions d’impôts pour économies d’énergie, il conviendrait d'opérer une transition rapide de la taxation des sociétés basée sur la force motrice vers une taxation basée sur les rejets de gaz à effet de serre.

 

Fiscalité

          Il faut diminuer la taxation du travail pour rendre le goût de l’effort et du travail à toute la population active. Il faut revaloriser le travail en relevant le salaire minimum, pour inciter les chômeurs à chercher un emploi par le bon sens plutôt que par la contrainte. Il est inadmissible qu’une société dite évoluée laisse sur le bas côté de la route tous ceux qui n’auraient pas de qualifications « suffisantes ».

          Avec les intérêts notionnels ,certaines sociétés profitent de réductions d’impôts sans qu’il n’y ait de création d’emplois. Le RASSEMBLEMENT WALLON entend mettre fin à ces avantages fiscaux pour financer des réductions de charges sociales sur les bas salaires.

 

Santé

          Le budget de la sécurité sociale consacré aux remboursements de médicaments coûte très cher et contribue en partie aux plantureux bénéfices des sociétés pharmaceutiques. Pour réduire ces dépenses, il faut procéder à un appel d’offres public pour chaque médicament. Le produit le meilleur et le moins cher serait choisi et il serait alors complètement remboursé par la sécurité sociale, sur prescription médicale. Les autres ne le seraient pas. Grâce à ce système, les coûts de médicaments seraient réduits de moitié.

 

Secteurs publics

          Avec la mise en concurrence des entreprises (de moins en moins) publiques comme la poste, les chemins de fer. L’avenir des services publics serait bien sombre ! Il faut donc garder un socle de services publics hors concurrence comprenant la poste, les transports en commun et les services hospitaliers.

 

Enseignement

          Le RASSEMBLEMENT WALLON estime qu'il est urgent de revaloriser le statut pécuniaire des enseignants.  Cette approches ne pourra se faire sans remettre en question la qualité de la formations des dits enseignants en mettant progressivement l'accent sur les différents niveaux. En commençant par la formation qualifiante des maîtres de l'enseignement fondamental.

 

Pensions

          60 ans semble être un âge raisonnable pour prendre sa retraite, en raison du faible taux d’emploi des jeunes en Wallonie. Le vieillissement va devenir un problème aigu en Flandre où 68% des pré pensionnés se trouvent et où il y aura de l'emploi, mais pas assez de gens pour les occuper. Est-ce un modèle ? Non ! Simplement parce que si on peut comparer la Flandre à d’autres pays, ce n’est pas le cas pour la Wallonie.

 

Version intégrale sur www.rassemblementwallon.be